La maladie d’Alzheimer est une véritable pathologie et non un simple effet du vieillissement même si elle se révèle, le plus souvent, aux âges avancés de la vie. La détérioration progressive intellectuelle et physique associée à cette maladie est douloureusement ressentie par les proches qui accompagnent au quotidien le patient. Les différentes ressources en termes d’information, de diagnostic et de prise en charge sont encore très hétérogènes sur le territoire.

À la demande de la Direction générale de la santé, l’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts afin de réaliser, selon la procédure d’expertise collective, un bilan des avancées de la recherche fondamentale, clinique, en économie de la santé et en sciences humaines et sociales sur la maladie d’Alzheimer, de manière à impulser les évolutions indispensables dans le domaine médical, médico-social et en recherche à la hauteur de l’enjeu de santé publique.

Le groupe d’experts a émis des propositions pour améliorer la diffusion des connaissances, le diagnostic et le traitement des patients, le soutien aux aidants, l’information et la sensibilisation de la population et du corps médical. Il a souligné la nécessité d’une articulation pertinente entre recherche fondamentale, recherche clinique, formation des professionnels et actions auprès des malades et de leur famille en lien avec les associations de patients.

Dans cette expertise

Rapport complet, 654 p. :

"Inserm (dir.). Maladie d'Alzheimer : enjeux scientifiques, médicaux et sociétaux. Rapport. Paris : Les éditions Inserm, 2007, XV - 654 p.-(Expertise collective). - http://hdl.handle.net/10608/113"
[Parcourir]
[Accéder par chapitre Ecouter]
[Télécharger le PDF]
[Notice bibliographique]

Synthèse et recommandations, 118 p. :

[Télécharger le PDF]
[Notice bibliographique]

Avertissement aux lecteurs, 1 p. :

[Télécharger le PDF Ecouter ]
[Notice bibliographique]

Groupe d'experts et auteurs

Groupe d’experts et auteurs
  • Hélène AMIEVA, Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement, Inserm U 593, Bordeaux
  • Sandrine ANDRIEU, Laboratoire d’épidémiologie et analyses en santé publique, Inserm U 558, Université Paul Sabatier Toulouse III, Toulouse
  • Claudine BERR, Pathologies du système nerveux, recherche épidémiologique et clinique, Inserm U 888, Hôpital de la Colombière, Montpellier
  • Luc BUÉE, Maladies neurodégénératives et mort neuronale, Inserm U 837, Centre de recherches Jean-Pierre Aubert, Université de Lille II, Institut de médecine prédictive et recherche thérapeutique, Faculté de médecine, Lille
  • Frédéric CHECLER, Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire, UMR 6097 CNRS/UNSA, Valbonne
  • Serge CLÉMENT, Laboratoire interdisciplinaire solidarités sociétés territoires, CNRS UMR 5193, Université Toulouse-Le Mirail, Toulouse
  • Jean-François DARTIGUES, Inserm U 593, Université Victor Ségalen Bordeaux II, Centre mémoire de Ressources et de Recherche d’Aquitaine, CHU de Bordeaux, Bordeaux
  • Béatrice DESGRANGES, Laboratoire de neuropsychologie cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine, Inserm-EPHE-Université de Caen Basse-Normandie, E 0218, Caen
  • Bruno DUBOIS, Fédération de Neurologie, Centre mémoire de Ressources et de Recherche Ile-de-France, Inserm U 610, CHU Pitié Salpêtrière, Paris
  • Charles DUYCKAERTS, Service de neuropathologie Raymond Escourolle, Hôpital de la Salpêtrière, Paris
  • Marie-Eve JOEL, Laboratoire d’économie et de gestion des organisations de santé, Université Paris-Dauphine, Paris
  • Jean-Charles LAMBERT, Santé publique et épidémiologie moléculaire des maladies liées au vieillissement, Inserm U 744, Institut Pasteur de Lille, Lille
  • Fatemeh NOURHASHEMI, Pôle gérontologique des hôpitaux de Toulouse, Inserm U 558, Toulouse
  • Florence PASQUIER, Clinique neurologique, Centre mémoire de Ressources et de Recherche, EA 2691, CHRU de Lille, Lille
  • Philippe ROBERT, Centre mémoire de Ressources et de Recherche, Centre hospitalier universitaire, Nice
Ont présenté une communication
  • François BLANCHARD, Service de médecine interne et gérontologie clinique, Centre hospitalier universitaire, Reims
  • Marie-Aline BLOCH, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), Paris
  • Danièle GANEM-CHABENET, Avocat au Barreau de Paris
  • Lucette LACOMBLEZ, Fédération des maladies du système nerveux, APHP, Hôpital de la Salpêtrière, Service de Pharmacologie UMPC Paris VI, Paris
  • Olivier SAINT-JEAN, Service de gériatrie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris
Coordination scientifique, éditoriale, bibliographique et logistique
  • Fabienne BONNIN, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Catherine CHENU, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Jean-Luc DAVAL, chargé d’expertise, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Jeanne ÉTIEMBLE, directrice, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Cécile GOMIS, secrétaire, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Anne-Laure PELLIER, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Chantal RONDET-GRELLIER, documentaliste, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris