Les difficultés que rencontrent les patients atteints ou ayant été atteints d’un cancer pour accéder aux assurances lors d’une demande de prêt préoccupent les pouvoirs publics. Pour disposer d’un fondement scientifique au calcul de «surprime pour risques aggravés», la Direction générale de la santé (DGS)et la Mission interministérielle de lutte contre le cancer (MILC), maintenant relayée par l’Institut national du cancer (INCA) ont sollicité l’Inserm pour réaliser un bilan des connaissances sur les pronostics à long terme des cancers.

Un groupe pluridisciplinaire d’experts compétents en santé publique et en clinique s’est réuni sous l’égide de l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective; il a déterminé une méthodologie d’approche de l’estimation du «sur-risque annuel» à distance et à proximité du diagnostic de cancer selon différents facteurs (sexe, âge, stade du cancer, évolution des thérapeutiques…).

Ces estimations, qui devront être mises à jour au fur et à mesure de l’acquisition de nouvelles données issues des registres des cancers en France peuvent d’ores et déjà contribuer à aider les prises de décision en matière de calculs de surprime.

Dans cette expertise

Rapport complet, 311 p. :

[Accéder par chapitre Ecouter]
[Télécharger le PDF]
[Citer ce document]

Groupe d'experts et auteurs

Groupe d’experts et auteurs
  • Bernard ASSELAIN, Institut Curie, Paris
  • Karim BELHADJ, Service d’hématologie clinique, Hôpital Henri Mondor, Créteil
  • Nadine BOSSARD, Service de biostatistique, Centre Hospitalier Lyon-Sud, Lyon
  • Christian BRAMBILLA, Inserm U 578, Service de Pneumologie, CHU de Grenoble, Grenoble
  • Fabien CALVO, Inserm U 716, Centre Investigations Cliniques, EMI 99-32, Hôpital Saint-Louis, Paris
  • Stéphane CULINE, Département médecine, Oncologie, Centre régional de lutte contre le cancer, Val d’Aurelle, Montpellier
  • Pascale GROSCLAUDE, Inserm U 558, Registre des cancers du Tarn, Albi, et Serge Boulinguez, Service de dermatologie, CHU La Grave, Toulouse
  • Andrew KRAMAR et Laetitia BENEZET, Centre régional de lutte contre le cancer, Val d’Aurelle, Montpellier
  • Brigitte LACOUR, Registre national des tumeurs solides de l’enfant, Faculté de médecine, Vandoeuvre-les-Nancy
  • Françoise PIARD, Inserm E 106, Service d’anatomie et de cytologie pathologiques, Faculté de médecine, Dijon
Ont été auditionnés
  • Nicole ALBY, Présidente d’honneur d’Europa Donna Forum France
  • Damien DUBOIS et Philippe ROBERT, Jeunes Solidarité Cancer, Paris
  • Jacques ESTÈVE, Service de biostatistique, Université Claude Bernard, Lyon
  • Jean FAIVRE, Inserm E 106, Faculté de médecine, Registre des Cancers Côte d’Or, Dijon
  • Brigitte FRANC, Service d’anatomopathologie, Hôpital Ambroise Paré, Boulogne
  • Eric JOUGLA, Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès, Inserm CépiDc, Le Vésinet
  • Françoise MAY-LEVIN, Ligue nationale contre le cancer, Paris
Coordination scientifique et éditoriale
  • Fabienne BONNIN, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Catherine CHENU, chargée d’expertise, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Jeanne ÉTIEMBLE, directrice, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Anne-Laure PELLIER, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
Assistance bibliographique
  • Chantal RONDET-GRELLIER, documentaliste, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris