Près de 12 millions de personnes parmi les 18 à 75 ans en France sont des fumeurs réguliers. Souvent contractée des adolescence, l’habitude tabagique constitue une dépendance pour nombre d’entre eux du fait des propriétés addictives du tabac.

L’état des connaissances actuelles permet d’identifier plusieurs pistes de compréhension du phénomène d’installation et de maintien de la dépendance au tabac : action de la nicotine sur le système nerveux central, effets sensoriels de la cigarette, impact sur les fonctions cognitives, susceptibilités génétiques psychologique.

Mieux connaître les mécanismes de la dépendance permet de définir avec plus de pertinence les actions à mener pour l’aide à l’arrêt chez les fumeurs et également pour promouvoir une prévention précoce auprès des adolescents, qui sont les plus sensibles à l’installation de la dépendance.

Cette expertise collective, réalisée sous l’égide de l’Inserm à la demande de la Mildt, apporte un éclairage scientifique à partir des données les plus récentes qui devrait servir d’appui aux politiques publiques de lutte contre le tabagisme et inciter au développement de la recherche, largement insuffisante dans ce domaine.

Dans cette expertise

Groupe d'experts et auteurs

Groupe d’experts et auteurs
  • Nora ABROUS, Laboratoire de physiopathologie du comportement, Inserm unité 588, Bordeaux
  • Henri Jean AUBIN, Centre de traitement des addictions, psychiatrie, Hôpital Emile Roux, Limeil-Brévannes
  • Ivan BERLIN, service de pharmacologie, Centre hospitalier universitaire Pitié Salpétrière, Paris
  • Claudine JUNIEN, Inserm unité 383, Groupe hospitalier Necker, Paris
  • Monique KAMINSKI, recherches épidémiologiques en santé périnatale et santé des femmes, Inserm unité 149, Villejuif
  • Bernard LE FOLL, Inserm unité 573, Paris, Centre de tabacologie, Creteil
  • Jacques LE HOUEZEC, conseiller scientifique, R&D, Consumer Healthcare Pfizer, Rennes
  • Nicolas LE NOVERE, Computational neurobiology, EBI-EMBL, Cambridge, Royaume-Uni
  • Philippe LEFEVRE, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, Saint-Denis
  • Luis STINUS, Laboratoire de neuropsychobiologie des désadaptations, UMR CNRS, 5541, Université de Bordeaux II
  • Jean-Pol TASSIN, Laboratoire de neuropharmacologie, Inserm unité 114, Paris
Ont présenté une communication
  • Renaud de BEAUREPAIRE, CHS Paul Giraud, Villejuif
  • Solange CARTON, Laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie, Université René Descartes Paris V
  • Serge KARSENTY, Laboratoire droit et changement social, CNRS UMR 6028, Nantes
  • Yvonnick NOËL, Département de psychologie, Université de Rennes II, Rennes
  • Astrid NEHLIG, Inserm unité 405, Strasbourg
  • Robert MOLIMARD, Société de Tabacologie, Hôpital Paul Guiraud, Villejuif
Coordination scientifique et éditoriale
  • Fabienne BONNIN, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Catherine CHENU, attachée scientifique, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Jean-Luc DAVAL, chargé d’expertise, Inserm EMI 0014, Vandoeuvre-lès-Nancy
  • Jeanne ETIEMBLE, directrice, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris
  • Catherine POUZAT, attachée scientifique au Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat
Assistance bibliographique et technique
  • Chantal RONDET-GRELLIER, documentaliste, Centre d’expertise collective de l’Inserm, Faculté de médecine Xavier-Bichat, Paris