L'exploitation intensive du plomb à certaines époques de notre histoire a conduit à sa dissémination dans les couches superficielles du sol sur toute la surface du globe, où il constitue un risque rémanent pour la santé des populations. Mais l'exposition la plus importante a été le résultat de l'utilisation à grande échelle de l'essence plombée, fort heureusement aujourd'hui en régression dans la plupart des pays développés.

Les enfants sont particulièrement sensibles à l'intoxication par le plomb. Ils s'intoxiquent principalement par l'ingestion d'écailles de peintures ou de poussières, qui contiennent un taux élevé de plomb, résultant de la dégradation des revêtements de l'habitat construit avant 1948. D'autres sources de plomb (poussières près des sites industriels, eau agressive circulant dans des canalisations en plomb, alimentation) constituent également un risque pour les populations. Les femmes, contaminées récemment ou dans leur propre enfance, peuvent au cours de leur grossesse transmettre à leur enfant cette imprégnation par le plomb.

Un groupe d'experts réuni par l'INSERM a analysé, à partir des données scientifiques et médicales disponibles, les conséquences pour la santé, en population générale et en particulier chez les enfants et les femmes, d'une exposition au plomb environnemental, ainsi que les conséquences d'une exposition dans le cadre professionnel. Ce groupe a également évalué le risque dans différents contextes d'exposition en France et a comparé plusieurs stratégies d'intervention.

Dans cette expertise

Synthèse et recommandations, 36 p. :

[Télécharger le PDF]
[Citer ce document]

Groupe d'experts et auteurs

Groupe d'experts et auteurs
  • Olivier CHANEL, groupement de recherche en économie quantitative d'Aix-Marseille (OREQAM), CNRS UMR 6579, Marseille
  • Catherine DOLLFUS, hématologie et oncologie pédiatrique, Hôpital Armand Trousseau, AP-HP, Paris
  • Jean-Marie HAOUENOER, centre de recherches en santé - travail- environnement et Faculté de pharmacie, Université Lille 2
  • Philippe HARTEMANN, hygiène et santé publique, Faculté de médecine, Université Henri Poincaré, Nancy I, INSERM U 420, Vandceuvre
  • Guy HUEL, épidémiologie et biostatistique, INSERM U 472, Villejuif
  • Béatrice LARROQUE, recherches épidémiologiques sur la santé des femmes et des enfants, INSERM U 149, Villejuif
  • Dominique LISON, toxicologie industrielle et médecine du travail, Université catholique de Louvain, Belgique
  • Stéphane MARRET, médecine néonatale, CHU Charles Nicolle, Rouen
  • Ghislaine PINON-LATAILLADE, laboratoire de génétique de la radiosensibilité (LOR), CEA, Fontenay aux Roses
  • Joël PRÉMONT, neuropharmacologie, INSERM U 114, Paris
  • Hubert de VERNEUIL, pathologie moléculaire et thérapie génique, Université Victor Ségalen, Bordeaux
  • Denis ZMIROU, santé publique, Faculté de médecine, Université Joseph Fourier, Grenoble
Ont présenté une communication
  • Sylvie COULON, ministère de l'Agriculture et de la Pêche, Paris
  • Thomas MATTE, épidémiologie, Medical Center for Environmental Health, NewYork, USA
  • Arlette PELTIER, institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (rNRS) , Nancy
  • Jenny PRONCZUK, programme international sur la sécurité des produits chimiques, Organisation Mondiale de la Santé, Genève, Suisse
  • Fabien SQUINAZI, laboratoire d'hygiène de la ville de Paris
  • Rémy STROEBEL, agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), Paris
  • Christian THIRIOT, agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH), Paris
Coordination scientifique et éditoriale
  • Emmanuelle CHOLLET-PRZEDNOWED, attaché scientifique, INSERM SC 14
  • Jeanne ETIEMBLE, directeur du centre d'expertise collective, INSERM SC 14
  • Michel GARBARZ, chargé d'expertise, INSERM SC 14
Assistance bibliographique et technique
  • Chantal GRELLIER et Florence LESECQ, INSERM SC 14
Iconographie
  • INSERM SC 6

Mots-clés MeSH

Plomb / Intoxication par le plomb / Techniques de chimie analytique / Techniques électrochimiques / Dosage biologique / Pharmacocinétique / Répartition dans les tissus / Charge corporelle / Hème / Protéines de transport / Liaison aux protéines / Peroxydation lipidique / Radicaux libres / Calcium / Transduction du signal / Canaux calciques / Fixation compétitive / Récepteurs au N-méthyl-D-aspartate / Syndromes neurotoxiques / Troubles neurologiques de l'intoxication par le plomb de l'enfant / Troubles cognitifs / Exposition maternelle / Effets différés de l'exposition prénatale aux facteurs de risque / Développement de l'enfant / Pollution de l'environnement / Exposition environnementale / Tests d'intelligence / Troubles de l'apprentissage / Troubles neurologiques de l'intoxication par le plomb de l'adulte / Exposition professionnelle / Maladies du système nerveux / Phénomènes physiologiques de la reproduction / Perturbateurs endocriniens / Spermatogenèse / Fécondité / Développement embryonnaire et foetal / Induit chimiquement / Hématopoïèse / Système immunitaire / Maladies du rein / Maladies cardiovasculaires / Tumeurs / Polluants du sol / Pollution de l'eau / Pollution de l'air / Contamination des aliments / Caractéristiques de la population / Surveillance de la population / Facteurs socioéconomiques / Facteurs de risque / Traitement chélateur / Marqueurs biologiques / Évaluation des risques / Dépistage systématique / Modèles statistiques / Géographie / Analyse coût-bénéfice / Techniques d'aide à la décision / Animaux / Humains