Parcourir Rapports d'expertise collective par mot-clé "Toxicomanie intraveineuse"

Système d'archivage DSpace/Manakin

Parcourir Rapports d'expertise collective par mot-clé "Toxicomanie intraveineuse"

Tri par Ordre Résultats

  • Expertise collective Inserm. Rapport complet, XX - 257 p.
  • Expertise collective Inserm. Rapport complet, 265p.
  • Dans de nombreux pays développés, les programmes d’échange de seringue (PES) sont un des éléments clefs de la politique de reduction des risques chez les usagers de drogues. La plupart des études sur les PES tendent à montrer qu’ils sont protecteurs vis-à-vis de la transmission du virus du sida (VIH) à condition d’être complétés par d’autres actions de réduction des risques. Leur efficacité sur la transmission du virus de l’hépatite C (VHC) semble beaucoup moins certaine. De plus, il apparaît que les jeunes usagers de drogues par injection (UDI), groupe à haut risque de contamination par le VIH et le VHC, ne fréquentent pas ou très peu les PES. En plus de maintenir un niveau d’accès suffisant aux seringues stériles, il est nécessaire de s’interroger sur la manière de toucher les jeunes usagers de drogues commençant à s’injecter des produits, en travaillant notamment sur leurs réseaux sociaux. Il faut également développer la prévention des pratiques sexuelles à risque, qui sont fortement associées aux pratiques à risqué liées à l’injection. Enfin, il faut améliorer la qualité des évaluations de ces programmes.
  • Expertise collective Inserm. Rapport complet, XII-573 p.